POLITIQUES dans le Black Métal ☩ épisode du 16 mars 2018

Contrairement au Death et au Thrash, le Black est généralement apolitique, s’inspirant de valeurs transcendantales et primordiales qui n’ont rien à voir avec la société humaine, surtout celle d’aujourd’hui. Toutefois, dans sa haine misanthrope mais aussi en s’inspirant d’un passé oublié, il arrive que certains groupes extrémistes apparaissent, avançant des propos nettement politiques. Nous allons entendre certains des manifestes musicaux ainsi produits, en passant par l’apoliticisme, le nationalisme, le souverainisme québécois, le national-socialisme, l’anarchisme, le socialisme et le communisme, et finalement, l’écologisme radical. Confrontons ces monstruosités que peuvent venir au monde quand le Black s’engage et politise son dogme infernal…

PLAYLISTE ☩

  1. AUTARCIE (France) - Politique fosse sceptique

  2. SACCAGE (Québec) - Milice anti-police calisse

  3. BAALSHAMIN (Suisse) - The U.N. is Illuminati

  4. ENBILULUGUGAL (États-Unis) - Vomitations of the Goat upon the Catholic Throne of the Communist God

  5. DRUDKH (Ukraine) - Ukrainian Insurgent Army

  6. PESTE NOIRE (France) - La France Bouge

  7. OCTOBRE ET LES SÂLES BATARDS (Québec) - Québec Hooligan (La balade des enragés)

  8. WOLF’S MOON (Pologne) - Laws of Blood

  9. KRISTALLNACHT (France) - Kristallnacht

  10. BOOK OF SAND (États-Unis) - No Flags

  11. LARVA OV CUM (Italie) - La teoria del lacrimogeno Angry Birds

  12. THRENOS (États-Unis) - The Call

  13. KATYUSHA (Québec) - Revolutionary Black Metal

  14. PANOPTICON (États-Unis) - Come All Ye Coalminers

  15. ISKRA (Canada) - Insurgence (extrait)

Avertissement additionnel : Cet épisode est une exploration objective du plein spectre du Black Métal politisé, partant de l’apolitisme et de l’antiautoritarisme pour se rendre aux divers nationalismes régionaux, le souverainisme québécois, le conservatisme, le national-socialisme, le marxisme, l’écofascisme et finalement, l’anarchisme. Nafre, l’animateur de l’émission et un ardent zélote de la toundra déshumanisante, n’endosse ou n’appuie en aucune mesure ces mouvements ou les artistes qui pourraient choisir de véhiculer leurs convictions idéologiques par des moyens musicaux ou autres. Sobrement mais animé du vif esprit de notre révolte, aucune censure n’est possible dans cette épreuve : nous assumons le courage de faire froidement face à chacune des instances étudiées. Que les abrutis intellectuels fassent gaffe! L'obligeance idéologique n’a pas sa place en contrée inculte…