Le SUBLIME dans le Black Métal

Depuis les premiers cris que Chronos aurait émit comme chanteur de VENOM ou encore les approches pionnières réalisées par Quorthon avec son projet BATHORY, le Black a toujours été malsain, crasseux, rude et combatif. Toutefois, pour nous communiquer de ses profondes vérités et nous faire vivre les émotions les plus fortes possibles, des harmonies étranges et déstabilisantes sont aussi employées, incluant certaines capables de nous transmettre une beauté sonore sublime aussi mystifiante que menaçante… Le Black, on ne s’en cachera pas, peut être beau, gracieux et même délicat. Même dans la violence malaisée de sa musique, l’âme humaine, fragile et humble, y est présente—mais est-ce pour la glorifier, ou bien pour la démolir? À vous de le découvrir…

PLAYLISTE

  1. ULVER (Norvège) - Capitel V : Bergtatt – ind I Fjeldkamrene
  2. FIDEI DEFENSOR (Québec) - Veritas, Satana
  3. IFERNACH (Québec) - Neiges antiques
  4. KRAKEN DUUMVIRATE (Finlande) - Sacrifice Me
  5. AGALLOCH (Etats-Unis) - Falling Snow
  6. ARÊTE (Royaume-Uni) - Beneath the Pond
  7. AORLHAC (France) - Les charognards et la catin
  8. ERANG (France) - Funeral for Erang (extrait)